Qui a peur des grands méchants contes ?

Contact diffusion: Patrick Valette - Tél: 06 70 93 06 51 - dothyh@yahoo.fr

 

17 Représentations exceptionnelles

Théâtre Douze - Paris - 22 septembre au 11 octobre 2015

Affiche site

L'Escabotée

Le théâtre c'est la vie !!

Compagnie de théâtre ayant créé depuis 1996 huit spectacles, dont trois pour le Festival d'Avignon (2008, 2011 et 2014)

souris-3.jpg

Note de l'auteur

L’acte théâtral a toujours été pour moi le cœur de ma vie, que ce soit dans l’action de créer un personnage en tant qu’acteur, celle de servir un auteur en tant que metteur en scène, ou celle de poser sur le papier les mots vecteurs d’une nouvelle démarche imaginaire, d’une nouvelle pièce. Tout au long de mes créations, je me suis toujours attaché à être au contact de la vie, et mes pièces ont toutes été baignées par les réalités humaines, au fil des époques et des évènements les jalonnant.

« Qui a peur des grands méchants contes ? » est né de l’envie de retravailler avec les deux comédiens Dorothée Hardy et Pascal Lewandowski, avec lesquels j’avais déjà vécu de très belles aventures théâtrales. Cette fois ci, l’imaginaire m’a permis, au travers de subterfuges bien huilés, de pouvoir poser un regard sans complaisance sur la société de ce début du XXIème siècle.

La première grande idée, qui fut le déclencheur de ce travail d’écriture et d’imagination, est la psychanalyse, ou plus précisément l’histoire de la psychanalyse ; mélangez cela à une bonne dose d’excès de nos sociétés où les plus fragiles d’entre nous se retrouvent coincés entre les pages des réseaux sociaux et une téléréalité déconnectée du quotidien, et vous obtiendrez cette pièce. C’est donc en compagnie de Monsieur Charles Perrault, auteur des contes du même nom, et du Comte Erick Von Breuer Der Shtoffle Die Mürren, premier créateur de la psychanalyse moderne, que j’ai lancé ma plume à l’assaut du papier. Combien de fois le rire me surprit sur mes propres mots à peine posés sur la page, combien de fois les personnages de Monsieur Perrault s’ingénièrent à emporter le stylo sans que la réflexion n’ait eu le temps de créer la structure… De surprises en fou rire, cette œuvre est née. Comme pour chacune de mes autres pièces, qui toutes furent créées sur scène, je lui souhaite un bel avenir… Je ne doute pas, un seul instant, des éclats de rires qu’elle saura susciter tout en remettant les aberrations de nos sociétés à une plus juste place.

Le théâtre est la vie et j’écris pour la vie du théâtre.

Patrick VALETTE